PRÉSENTATION
CONDUITE D'UNE VEILLE
DEMARCHE QUALITE
TRAVAIL EN MODE PROJET
DEMARCHE DE GESTION DES RISQUES
GESTION DES RISQUES FINANCIERS
PARTIE 7 - GESTION DES RISQUES NON FINANCIERS

SECTION 5 – Le cloud computing : avantages et risques

Depuis quelques années, les ressources informatiques proposées en cloud computing (ou « informatique en nuage ») se développent et constituent une tendance de fond du secteur informatique.

5.1 La notion de cloud computing

Le cloud computing (souvent réduit à « cloud ») désigne une forme de fourniture de services et de ressources informatiques dématérialisée, à laquelle on accède via Internet. Les ressources proposées sont très variées (espace de stockage, puissance de calcul, applications diverses) et sont situées dans des centres de données (data centers) où se trouvent des centaines de serveurs exploités par le fournisseur de services informatiques. La tarification de la ressource proposée en cloud est effectuée en fonction de la consommation et s’adapte en quasi-temps réel aux besoins de l’entreprise, à la hausse comme à la baisse.

Exemple : une application en cloud est souvent facturée par utilisateur et par mois. Si le nombre d’utilisateurs varie, le coût correspondant varie donc également.

5.2 Les avantages du cloud computing

SimplificationLes ressources en cloud ne nécessitent plus de disposer des matériels nécessaires. Les serveurs sont exploités par le fournisseur de services dans un data center. L’entreprise est libérée de leur acquisition, de leur maintenance, de leur évolution ou de leur remplacement, qui sont pris en charge par le fournisseur.
AccèsL’accès aux ressources proposées en cloud ne nécessite en général qu’un simple navigateur web et une connexion à Internet. Les ressources peuvent donc être facilement utilisées en situation de mobilité ou à l’extérieur de l’entreprise.
ÉconomiesIl n’est plus nécessaire d’investir dans des matériels souvent coûteux (serveurs puissants), et parfois sous-exploités, ou dans des licences de logiciels devant être renouvelées.
FlexibilitéLes offres en cloud s’adaptent aux besoins, à la hausse comme à la baisse, et de façon illimitée. Disposer de davantage d’espace de stockage, proposer une application se fait en quelques secondes.

5.3 Les points de vigilance associés au cloud computing

La dépendance envers le fournisseurSi le fournisseur décide, par exemple, d’augmenter ses tarifs ou de proposer une évolution non souhaitée, il peut être difficile, voire impossible, de s’y opposer. Par ailleurs, si changer de fournisseur pour du stockage de données semble assez facile, cela peut être nettement plus complexe s’il s’agit d’une application transversale à l’ensemble de l’entreprise telle qu’un PGI.
La localisation des donnéesLes données sont stockées sur des machines accessibles en ligne, dans l’infrastructure du fournisseur. Il faut donc être vigilant à leur localisation géographique (dans quel pays se trouve le data center ?), qui peut avoir une incidence sur les règles juridiques applicables.
La sécuritéL’accès implique une connexion à Internet pleinement opérationnelle. Par ailleurs, les données étant transmises via Internet et stockées ou traitées sur des machines n’appartenant plus à l’entreprise, il existe un risque d’interception ou de perte de confidentialité (espionnage économique). Le fournisseur auquel l’entreprise va accorder sa confiance doit donc lui apporter des garanties.
SECTION 5 – Le cloud computing : avantages et risques