5.2 Gestion des risques : généralités

L’entreprise doit mettre en place une gestion des risques qui reposera sur une démarche précise visant à identifier, analyser et prévenir les risques qui peuvent surgir (ou atténuer leurs effets), et sur les personnels de l’entreprise.

5.2.1 La démarche de gestion des risques

L’entreprise traite prioritairement les risques dont la réalisation aurait les impacts les plus importants (financiers, par exemple). Elle va évaluer le rapport coûts/bénéfices, c’est-à-dire se demander ce que lui coûterait la réalisation du risque (les dommages éventuels) et comparer avec les coûts engendrés par le traitement du risque (le paiement d’une assurance, par exemple).

5.2.2 Les acteurs de la gestion des risques

L’acteur principal est le risk manager, personne dont la fonction principale est la gestion des risques. Mais pour identifier et gérer les risques, l’entreprise peut aussi faire appel à des personnes en interne ou à des prestataires externes.

Démarche interne

– La direction générale fait partager à toute l’entreprise la vision d’une gestion des risques, définit les orientations stratégiques qui généreront, éventuellement, des risques majeurs à prendre en compte. Elle détermine le niveau de risques majeurs acceptable.

– Au niveau des directions opérationnelles et fonctionnelles, chaque manager peut identifier les risques dans son domaine d’activité et en faire part à la direction générale.

– Le contrôleur de gestion a une vision transversale de l’entreprise et peut donc alerter sur différents risques.

– Les salariés sont exposés aux risques liés à l’activité de l’entreprise : à ce titre, ils sont donc les principaux lanceurs d’alerte.

– Le CHSCT et les IRP

– La création d’un groupe projet ou un comité qui pilotera la gestion des risques.

B- Démarche externe

Des cabinets et des organismes spécialisés peuvent réaliser des audits externes afin d’identifier et d’analyser les risques, puis de proposer des actions.

5.2 Gestion des risques : généralités