5- Risques financiers

5.1- Gestion des risques d’un projet

Un projet présente la double caractéristique d’avoir une organisation et des objectifs qui évoluent très fortement dans le temps suivant l’avancement du projet, et d’être le plus souvent un processus défini pour l’occasion.

Par rapport à une gestion des risques « classique », la gestion des risques d’un projet présente certaines particularités. Exemple, les niveaux de risque étudiés sont généralement élevés. Et comme l’occurrence d’événements imprévus est quasi-certain, la gestion des risques faibles se présente comme une perte de temps. Les événements redoutés sont, en effet, souvent les mêmes d’un projet à l’autre :

  • mauvaise expression du besoin,
  • défaillance ou indisponibilité d’une ressource,
  • non respect de certaines règles SST
  • dérapage financier,
  • dérapage calendaire,
  • spécification non tenue.

5.2- Le dérapage financier

5.2.1 Exemple

Les impayés constituent l’une des principales causes de défaillance des
start-up. Elles gèrent souvent mal leur crédit client.
 L’impact d’un impayé est beaucoup plus important que celui d’une vente
manquée :

Avec un taux de marge nette de 20 %, cela rend nécessaire un chiffrte d’affaires additionnel de 100 000 € HT pour combler le manque à gagner.
Sans compter les frais de recouvrement et le temps passé à la
procédure…
Il donc faut s’assurer de la solvabilité des clients et évaluer les risques.

5.2.2 Causes du retard de paiement

Les risques liées à la relation Client ne se limitent pas à la seule problématique de l’encaissement des factures, ils existent tout au long du cycle de vente, de la commande au règlement des litiges :

A- Côté fournisseur :

  • retard de facturation,
  • défaut de communication entre les services internes de l’entreprise,
  • formalisme juridique des documents commerciaux,…

B- Côté client :

  • retard de paiement involontaire : négligence, mauvaise organisation,
    surcharge de travail, …
  • retard de paiement volontaire : difficultés de trésorerie,
  • insolvabilité.

C- Voir LME et réforme des délais de paiement (4 août 2008)

La loi de Modernisation de l’Economie du 4 août 2008 s’attaque aux délais de paiement et à la négociabilité des conditions générales de vente (CGV).

5.3 Solutions

5.3.1 Assurance crédit

L’assurance-crédit assure le règlement des créances clients.
Selon les compagnies, le coût de l’assurance-crédit est déterminé de façon
forfaitaire à l’année ou indexé au chiffre d’affaires mensuel selon un taux compris entre 0,1 % et 2,5 %.
PREVENTION : Clients dont l’encours est important (dits « dénommés ») :
surveillance permanente et information en cas de problèmes de
solvabilité.
RECOUVREMENT : En cas d’impayé, la compagnie d’assurance intervient auprès du débiteur défaillant et se charge du recouvrement par voie amiable et judiciaire.
INDEMNISATION : L’entreprise est indemnisée (de 60 à 100 % de la créance) en cas d’insolvabilité constatée. Le délai d’indemnisation est de 1 à 5 mois.

5.3.2- Affacturage, des prestations variées

Achat de créances détenues par une entreprise sur ses clients. Le ” Factor ” n’achète que les créances qui présentent un risque acceptable.
ASSURANCE CRÉDIT : Assurance contre les impayés (de 80 à 100 %)
GESTION COMPTE CLIENT : Tenue des comptes, étude de solvabilité, détermination de l’en cours clients, encaissement, relance et recouvrement
des créances
FINANCEMENT DE TRÉSORERIE : Avance en liquidités à l’entreprise en échange de la cession de ses créances clients

Le coût de l’affacturage (escompte optimisé de financement rapide de trésorerie) est élevé. Il comprend deux éléments :

  • la commission d’affacturage qui rémunère des services d’assurance et de gestion. Elle est calculée en pourcentage du chiffre d’affaires confié, avec un minimum facturé. Ce taux varie entre 0,50 % et 2,50 % en fonction de la qualité de la clientèle et du chiffre d’affaires ;
  • la commission de financement qui correspond aux intérêts de l’avance de trésorerie. Les taux sont comparables à ceux pratiqués par les banques pour des crédits équivalents.

5.3.3- Recouvrement de créances Client

Deux procédés :

  • Recouvrement amiable
  • Procédure de recouvrement contentieux

5.4- Application BUMP

logo BUMP - Gris-.jpg
BUMP propose aux entreprises, des services de géolocalisation pour l’enregistrement de l’activité des véhicules, des équipes et des équipements.

Vous êtes commercial(e), chez BUMP à Mouvaux, qui commercialise des solutions de traçabilité, notamment pour les véhicules :

  • Gestion des équipements
  • Contrôler la localisation, l’activité et l’inventaire des matériels
  • Gestion des véhicules
  • Suivre, sécuriser et analyser tous les mouvements des véhicules en temps réel

5.4.1 PARTIE 1 DU CAS

Confrontée à un nombre croissant d’impayés et de défaillances de ses clients, la start-up Bump vous recommande d’être vigilant, dans vos négociations, en ce qui concerne les modalités de règlement, ainsi que l’accord et la durée du crédit client.

Vous devez rencontrer aujourd’hui trois clients. Avant votre visite, vous examinez leur situation financière afin d’apprécier le risque financier couru avec chacun d’eux et d’envisager la conduite à tenir en négociation :

ClientsEn-cours autorisé en 2019Chiffre d’affaires prév. 2020Durée moyenne crédit client 2020 (en jours)Risque de défaillance
Wurth Angoulême3 20028 800605%
Transports Arnoux6 40052 8003040%
Garage SIAN31 000124 0009020%
Trois clients de BUMP

Q u e s t i o n 1 : Calculez le montant de l’en-cours moyen de l’année 2020 autorisé pour chaque client. Comment l’en-cours a-t-il évolué d’une année sur l’autre?
Q u e s t i o n 2 : Compte tenu du taux de défaillance estimé, évaluez le risque couru avec chacun de ces clients

5.4.2 PARTIE 2 DU CAS

Le comptable de BUMP vous a communiqué l’en-cours utilisé par chacun de ces clients à la date de négociation. De votre côté, vous avez estimé le montant de la commande que devrait normalement vous passer chaque client, compte tenu de besoins récurrents en géolocalisation :

En-cours utilisé à ce jourMontant estimé de la commande
Wurth Angoulême3 000300
Transports Arnoux6 0001 500
Garage SIAN21 0007 800
Situation actuelle, au moment de la négociation.

Q u e s t i o n 3 : L’en-cours client autorisé calculé pour l’année N va-t-il être respecté pour tous les clients ? Comment devez-vous envisager, dans chaque cas, la négociation des éléments financiers ?

5- Risques financiers