2.1.2 Growth hacking

A- Définition du Growth hacking

Comme le rugby, le Growth hacking est un jeu de voyous pratiqué par des gentilshommes.

Growth Hacking : c’est le “piratage de croissance”.
– Piratage, parce que comme les corsaires du roi, on se sert chez la concurrence, brutalement, massivement tout en restant dans le cadre des lois de la France.
– Quant à la Croissance, on la veut une évolution quasi-verticale des ventes. Donc , le Growth Hacking a pour objectif la croissance rapide, exponentielle si possible, d’un produit ou d’un service.

Nous verrons ensuite certains outils – pas tous ! – du Growth hacking.

Car le Growth Hacking englobe vraiment beaucoup de domaines demanière opportuniste : le SEO, le content marketing, la veille web, le social selling, des connaissance en psycho-sociologie (ou une pratique forte de l’empathie sociale), l’analyse de la data, les statistiques, le A/B Testing, le e-mailing, la négociation, etc.

On attend du BizDev une vraie passion pour le Growth hacking.

Le demi d’ouverture Français François Trinh-Duc (AFP / THIERRY BRETON). Il y a une grande similitude entre Rugby et Growth hacking, car les deux sont des sports de combat collectifs.

B- Culture Growth hacking

Voyons si vous avez déjà quelques notions de Growth hacking. Ce questionnaire ci-dessous permettra d’évaluer certains pré-requis.

Attention : votre e-mail doit être valide.

Vous pouvez faire ce questionnaire en vous appuyant sur des recherches internet :

2.1.2 Growth hacking

Étape 1 de 3

2.1.2 Growth hacking