Matrice Mc Kinsey

2.2.2 LE MODELE Mc KINSEY
Les deux critères.
Le modèle McKinsey s’appuie sur deux critères d’évaluation des domaines d’activité :
— ATTRAIT DU MARCHÉ mesuré à partir d’une pondération de plusieurs facteurs comme
la taille actuelle du marché, son taux de croissance, le taux de marge moyen… ;
— COMPÉTENCE DE L’ENTREPRISE mesurée à partir d’une combinaison de critères
tels que la part de marché actuelle de l’entreprise, ses coûts de revient, la qualité de ses
produits, son image…
Les neuf zones.
Pour chacun de ces deux critères, on distingue trois niveaux (fort, moyen, faible). La
matrice McKinsey segmente donc les domaines d’activité d’une entreprise en neuf zones.
Plus les domaines d’activité sont proches de l’angle supérieur droit (case A), plus ils sont
censés être rentables pour l’entreprise.

Comme le modèle BCG, le modèle McKinsey délivre des recommandations qui sont
fonction de la position du domaine d’activité dans la matrice :

Matrice « Attrait Compétence » de Mc Kinsey.
Facteurs de marché et critères de compétence.
1) Attrait du marché :
— taille ;
— croissance ;
— Marge commerciale ou valeur ajoutée moyenne ;
— satisfaction/insatisfaction des besoins ;
— barrières réglementaires ;
— adaptation aux comportements d’achat.
3) Compétence de l’entreprise :
— part de marché
— coût de revient et rentabilité
— qualité des produits
— image de marque
— notoriété
— effet d’expérience.
Document 2.2 LES LIMITES DE CE MODÈLE
Le modèle McKinsey présente deux avantages sur le modèle BCG :
— il permet d’évaluer les domaines d’activité actuels de l’entreprise mais aussi ses
domaines d’activité potentiels ;
— il permet d’évaluer d’une manière plus fine l’intérêt d’un marché et la compétitivité
de l’entreprise.
En revanche, le modèle McKinsey présente l’inconvénient d’utiliser des variables subjectives et de laisser à l’appréciation de l’entreprise les critères de pondération.

Matrice Mc Kinsey